Forum de discussion générale et d'échange
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Voile d'Isis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yasmine
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin Poissons Tigre
Nombre de messages : 7087
Age : 43
Localisation : Yvelines
Réputation : 97
Points : 5064
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Le Voile d'Isis   Ven 23 Jan 2009 - 9:24



La tombe d’Isis était supposée se trouver à Memphis. Sur celle-ci se trouvait une statue de la déesse, recouverte d’un voile noir. Sur son socle, était gravée cette célèbre phrase :
« Je suis tout ce qui fut, ce qui est, ce qui sera et aucun mortel n’a encore osé soulever mon voile. »

Ce voile cache les tous mystères de la vie, le savoir, le passé et le futur. Retirer le voile d’Isis, c’est avoir accès à la Connaissance, et avoir la Révélation de la Lumière, la vraie, celle qui foudroie…

Pour cela, les initiés Egyptiens ne laissaient jamais les néophytes évoluer sans une ascétique préparation. Ils ont parfois consenti à enseigner aux « étrangers » leur parcours initiatique : Homère, Solon, Pythagore, Démocrite, Eudoxe, Hérodote, Jamblique, Platon, Plutarque et Thalès.

Par ces illustres Grecs, nous avons une idée de la véritable mystique Egyptienne (partiellement toutefois).

Ainsi, ce sont les Grecs qui ont vraiment répandu les Mystères d’Isis et la doctrine d’Osiris dans le monde. La sagesse Egyptienne a été sauvegardée par ces « voyageurs », intrus au sein du monde Egyptien, et pourtant si lucides sur la qualité spirituelle exceptionnelle de ce pays.


"Ignores-tu donc que l'Egypte est l'image du ciel […] le lieu où se transfèrent et se projettent ici-bas toutes les opérations que gouvernent et mettent en oeuvre les forces célestes ? Bien plus, il faut dire que notre terre est le Temple du monde entier."
Hermès Trismégiste, Corpus Hermeticum II


Héraclite avait coutume d’affirmer : «La Nature aime à se voiler.»

Dès l'Antiquité, on est donc persuadée que la nature porte en elle des pouvoirs cachés. Le voile d Isis les symbolise. De leur côté, les Grecs ont eu recours aux mythes pour crypter le précieux savoir…

Extraits d’un texte mettant en garde les imprudents qui oseraient dévoiler la belle déesse…


« Comme un jour ils parlaient ainsi, ils s’arrêtèrent
Dans une rotonde solitaire,
Où une image voilée d’une grandeur colossale
Frappa les yeux du jeune homme. Surpris,
Il regarde son guide et dit : « Qu’est-ce,
Ce qui se cache derrière ce voile ? —
La Vérité, est la réponse. — Comment ? s’écrie-t-il,
À la vérité, à elle seule j’aspire, et c’est
Justement ce que l’on me cache ?

— Il faut t’en prendre à la déesse, répartit
Le hiérophante. Que nul mortel, dit-elle,
N’écarte ce voile que je ne le lève moi-même.
Et qui, d’une main profane et coupable,
Ce voile saint, ce voile interdit, le lèvera plus tôt,
Celui-là, dit la déesse... — Eh bien ? — Celui-là verra la vérité.
— Étrange oracle ! Toi-même,
Tu ne l’as donc jamais levé ? —
Moi ? vraiment non ! et jamais je n’en fus
Tenté. — Voilà ce que je ne puis comprendre. Si de la vérité
Ce mince obstacle me séparait seul... —
Et une loi, coupa le guide.
Il est plus lourd, mon fils, que tu ne le crois
Ce velours délié — pour ta main
Léger, certes, mais un poids pour ta conscience. »

Mais la curiosité du novice est telle que dès que le prêtre a le dos tourné, il soulève le voile d’Isis. Et voici la terrible suite :

« Il dit et a levé le voile.
« Eh bien ? » demandez vous, « et que vit-il donc ? »
Je ne sais pas. Sans connaissance et pâle,
Ainsi le trouvèrent au jour suivant les prêtres
Étendu devant le piédestal d’Isis.
Ce qu’il avait en ce lieu vu et appris
Sa langue jamais ne l’a confessé. Pour toujours
La sérénité de sa vie s’évanouit,
Un profond chagrin l’entraîna vers un tombeau précoce.
« Malheur à qui, » c’était sa mise en garde,
Quand d’avides questionneurs le pressaient,
« Malheur à qui va à la vérité par une voie coupable ».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://http://chezyasmine.forum2discussion.com/
Yasmine
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin Poissons Tigre
Nombre de messages : 7087
Age : 43
Localisation : Yvelines
Réputation : 97
Points : 5064
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   Ven 23 Jan 2009 - 9:25

Le Voile d’Isis

Hermès. Dépose la lampe à terre, Asclèpios ; toi seul et moi connaissons le passage souterrain qui conduit à ce sanctuaire, nous sommes en sûreté.

Asclèpios. Pourquoi, ô trismégiste, m'as-tu amené, au milieu de la nuit, dans les caveaux du temple de Philae ? Vas-tu me révéler les derniers mystères, et suis-je parvenu au terme de l'initiation ?

Hermès. Tu es mon disciple fidèle, Asclèpios, et le seul ami qui me reste sur la terre, depuis que Tat et Ammon ont été massacrés par les moines de Syène. Le pressentiment d'un danger qui, je l'espère, ne menace que moi, m'a averti qu'il était temps de te transmettre mes fonctions d'hiérophante. Tu t'appelleras Hermès, et tes disciples, quand tu les auras trouvés s'appelleront Tat, Asclèpios et Ammon. Puisse se compléter bientôt la tétrade hiératique qui doit transmettre, d'une génération à l'autre, le dépôt de la science sacrée.

Asclèpios. Je crains que ce souhait ne puisse s'accomplir, ô Trismégiste. à moins de recueillir un enfant abandonné, comme tu m'as recueilli moi-même, comment trouverai-je un disciple au milieu de l'égypte chrétienne ?

Hermès. Je le sais, Asclèpios, nous vivons dans les jours mauvais annoncés par nos livres prophétiques. L'égypte, cette terre sainte, aimée des dieux pour sa dévotion à leur culte, est devenue une école d'impiété ; les enfants foulent aux pieds la religion de leurs pères. Depuis le fatal édit de Théodose, si facilement accepté par la lâcheté du peuple, les statues des dieux sont brisées, et sur les murs des temples changés en églises, leurs images sont martelées et couvertes de chaux. Seule, l'île sainte de Philae abritait encore la sagesse antique, mais j'ai lieu de craindre que nous, ses deux derniers fidèles, ne soyons forcés bientôt de quitter ce suprême asile. C'est pourquoi j'ai voulu te confier un trésor sacré, que tu porteras plus loin, vers les sources du Nil, dans des déserts où l'impiété ne puisse l'atteindre. Je t'ai souvent parlé du voile d'Isis ?

Asclèpios. Plus d'une fois, en effet, tu m'as parlé de ce voile merveilleux, que ne souleva jamais la main d'un mortel, où toutes les fleurs de la terre sont brodées en couleurs éclatantes, toutes les étoiles du ciel en paillettes d'or. Mais je n'ai jamais vu ce voile splendide, ou plutôt, je pense que tes paroles étaient une énigme dont je n'ai pas su pénétrer le sens.

Hermès. Ouvre ce grand coffre d'ébène, dont voici la clef. Celui qui fut mon initiateur et mon maître, l'Hermès qui m'a précédé, parvint à le soustraire aux flammes qui consumèrent la bibliothèque d'Alexandrie, lors de la destruction du grand temple de Sarapis. Il contient les livres sacrés de tous les peuples, et avant tous les autres, ceux de nos ancêtres, le livre des manifestations à la lumière, avec les additions du roi Menkera, les poèmes de Pentaour sur les guerres du grand Ramsès, les livres de Thoth Trismégiste, non des traductions infidèles ou falsifiées, mais le texte primitif, tel qu'il fut gravé sur les colonnes de Thoth en caractères sacrés. à côté est la collection des plus anciens poètes de la Grèce, Homère et tout le cycle épique, Hésiode, Parménide et Empédocle, le premier recueil des hymnes d'Orphée, les poésies devenues si rares d'Alcée, de Stésichore et des autres lyriques, l'exemplaire original des tragiques, emprunté par les Ptolémées aux athéniens. Plus loin sont les livres de la Chaldée et de la Phénicie, consultés ou copiés par Béroze et Sanchoniaton, la loi et les prophètes des juifs, et même les livres du juste et des guerres de Iaô, qui ont servi aux prêtres de Jérusalem pour composer leur bible et que les juifs ne possèdent plus aujourd'hui. Enfin, voici les livres sacrés des brahmanes et des mages, le véda et l'avesta, apportés à Alexandrie par le premier des Lagides, après l'expédition d'Alexandre.

Asclèpios. Ce coffre contient un trésor inestimable, ô Trismégiste, mais quel rapport y a-t-il entre ces livres et le voile d'Isis ?

Hermès. Ces livres renferment les formes primitives de la révélation religieuse. Là, l'intelligence humaine, dans le libre essor de sa virginité, a traduit par des symboles multiples ses premières intuitions de la nature des choses. Chaque peuple a tressé avec amour un pan de ce riche manteau semé de fleurs et d'étoiles. Comme la parole traduit la pensée, l'immuable vérité se manifeste par le spectacle changeant des apparences ; c'est là le voile mystique de la grande Isis. Il était transparent pour le clair regard de l'humanité naissante ; la mère universelle n'avait pas de secrets pour l'enfant qu'elle berçait dans ses bras. Il devient impénétrable pour les races vieillies, et aucun oeil mortel ne peut le soulever. Les lumières du ciel s'éteignent dans l'ombre du soir, la nature s'enveloppe de silence, ses oracles sont muets pour nous. Nous disséquons une à une toutes les fleurs de sa robe, mais la vie échappe à l'analyse, l'origine et la fin des choses se dérobent à l'oeil de la science, et nous ne pouvons entrevoir le secret de notre destinée qu'en interrogeant la langue des symboles, cette langue mystérieuse que parlaient nos pères et que nous ne comprenons plus. Conservons donc, ô Asclèpios, ce dépôt sacré des traditions religieuses ; c'est l'héritage du passé qui doit être transmis à l'avenir. Puisse-t-il traverser les siècles ténébreux qui s'ouvrent pour le monde et aparaître intact aux premiers rayons d'une nouvelle aurore !

Asclèpios. Prévois-tu donc, ô Trismégiste, une renaissance de la lumière, au delà de cette sombre nuit dans laquelle nous entrons ?

Hermès. Tout ce qui végète ou rampe sur la terre, ô Asclèpios, tout ce qui nage dans l'eau ou vole dans l'air, suit dans son développement la révolution périodique du soleil. Il est la source du mouvement dans les intelligences comme dans les corps. La vie de l'homme, entre la naissance et la mort, imite les alternatives du jour et de la nuit, la succession des saisons de l'année. L'histoire des peuples reproduit la marche ascendante et descendante de la vie humaine, car le tout est l'image agrandie de chacune de ses parties, comme on voit, en brisant un cube de sel, qu'il est formé d'une infinité de cubes élémentaires. Il est donc naturel que les peuples, comme tout ce qui est vivant, aient leurs périodes de croissance et de déclin, miroir des saisons et des heures. La jeunesse répond au matin et au printemps, la maturité de l'âge à l'été et au milieu du jour, la vieillesse au soir et à l'automne. Ces phases successives sont suivies par la mort, qui ressemble à la nuit et à l'hiver. On doit donc croire aussi que, dans l'histoire comme dans la nature, le printemps succédera à l'hiver et l'aurore à la nuit.

Asclèpios. Qu'entends-tu par la mort d'un peuple, ô Trismégiste ? Si tu veux parler de sa soumission à des étrangers, l'égypte est morte depuis le temps de Cambyse.

Hermès. La conquête, Asclèpios, peut se comparer, non à la mort, mais à la servitude. Il faut même distinguer, parmi les peuples conquis, ceux qui avaient toujours obéi à des rois et ceux qui avaient l'habitude de se gouverner eux-mêmes. Quand les républiques de la Grèce ont été soumises par les romains, on a pu leur appliquer le mot d'Homère : l'homme réduit à l'esclavage perd la moitié de son âme ; tandis que pour l'Egypte, il importe peu que son maître s'appelle Ramsès ou Cambyse, Ptolémée ou César. Il en est autrement de la mort des peuples ; elle ressemble à la mort de l'homme et se reconnaît aux mêmes signes. La vie cesse pour l'homme quand l'âme a quitté le corps qu'elle aimait : l'âme des peuples c'est leur religion ; un peuple qui a renié ses dieux est un peuple mort. C'est ce qui est arrivé, depuis la victoire du christianisme, non seulement à l'Egypte, mais à toutes les nations qui composaient l'empire de Rome. Des peuples nouveaux prendront leur place. L'empire établi par Constantin à Byzance n'est plus l'empire romain, quoiqu'il en garde le nom ; c'est un nouvel empire, qui suivra ses destinées. La Gaule, l'Espagne, l'Italie, sont occupées déjà par des races barbares, le même sort attend l'Egypte, car la prophétie de Thoth ne peut tarder à s'accomplir.

Asclèpios. Mais tu m'as dit souvent, ô Trismégiste, que la mort n'était qu'un des modes de l'existence. Nos pères ont cru à l'immortalité de l'âme et à ses transmigrations. Les peuples aussi doivent retrouver au delà de la mort une vie nouvelle dans leurs descendants, et toi-même as parlé tout à l'heure d'une renaissance.

Hermès. L'Egypte renaîtra, mais elle ne sera plus comme dans le passé le grand foyer de l'intelligence, car ce foyer se déplace à travers le temps et va de l'orient au couchant, comme le soleil dans le ciel. Une race nouvelle régnera en Egypte et bâtira des temples pour un culte nouveau ; mais par la révolution des âges, ces temples tomberont en poussière et les monuments élevés par nos ancêtres subsisteront, quoique mutilés moins par l'injure du temps que par l'impiété des hommes. Les empires nouveaux rentreront dans la nuit, et au milieu de leurs décombres et des sables du désert, se dresseront, impérissables, les pylônes de Thèbes et les pyramides de Memphis.

Asclèpios. Et que deviendra, dans ces siècles lointains, l'âme de la vieille Egypte ?

Hermès. Les âmes, tu le sais, résident dans l'éther, entre la région des nuages et celle des étoiles. C'est de là qu'elles répandent sur nous leurs influences bénies. Mais, comme le soleil ne peut verser la chaleur et la lumière sur ceux qui évitent ses rayons en se cachant dans les cavernes, ainsi les morts oubliés par les vivants les oublient à leur tour ; ils ne sont présents qu'au milieu de ceux qui pensent à eux et qui les prient. La pensée des peuples anciens rayonnerait comme un phare sur l'avenir, si l'avenir recueillait les leçons du passé avec le respect d'un fils pour la mémoire de son père ; mais le temps est venu où, selon la parole de Thoth, on préférera les ténèbres au jour et la mort à la vie. L'antique Egypte peut dormir au fond de ses nécropoles ; à l'heure où la science l'en évoquera, elle saura bien révéler le secret de sa langue mystérieuse à ceux qui l'interrogeront avec ferveur.

Asclèpios. Un bruit confus arrive jusqu'ici, Trismégiste, je crains qu'on ne découvre notre retraite ; je vais ouvrir les écluses, s'il en est encore temps.

Hermès. à quoi bon, Asclèpios ? Laisse la destinée s'accomplir, il vaut mieux mourir ensemble... il est parti et ne m'entend plus. Le bruit se rapproche, un cliquetis d'armes, des pas précipités et des cris de mort. Allons le rejoindre. Mais le voici qui revient. -tu es blessé, mon enfant ?

Asclèpios. Je meurs, mon père. Il était trop tard pour leur fermer la route, ils sont maintenant dans le souterrain, ils suivent les traces de mon sang.

Il meurt ; l'évêque Théodore entre suivi d'une troupe de soldats et de moines.

Théodore. Saisissez ce vieillard et liez-lui les mains, mais respectez sa vie, notre dieu défend de verser le sang.

Hermès. Pourquoi donc avez-vous versé celui de cet enfant ?

Un Centurion. La rébellion et l'impiété sont des crimes. Il y a plus de soixante ans qu'un édit impérial a ordonné de fermer les temples des idoles ; c'est une honte pour l'Egypte que le démon conserve encore à Philae un dernier repaire.

Un Moine. Livre-nous le trésor que tu gardes caché quelque part dans ces caves, et on te fera grâce de la punition que tu mérites.

Hermès. Je l'aurais livré pour racheter la vie de ce jeune homme ; puisque vous l'avez tué, mon secret mourra avec moi.

Un Soldat. Meurs donc, et que ta fausse religion disparaisse de la terre.

Hermès. J'attendais cette réponse et je remercie la main qui m'a frappé. Le Centurion. Qu'on brise ce coffre d'ébène, le trésor doit être là.

Hermès. Il vous appartient, mais il ne peut vous servir, gardez-le pour vos enfants. Théodore. Quoi, ce sont des rouleaux de papyrus ? Des livres de magie, sans doute : qu'on les brûle ; nos enfants ont l'évangile et n'ont pas besoin d'autre lecture. Dès demain ce temple sera purifié et consacré au vrai dieu.

Hermès. La prophétie de Thoth est accomplie, la grande nuit enveloppe le monde. Vous blasphémez les dieux de vos pères, vous détruisez l'œuvre des siècles, vous ne laissez rien à faire aux barbares. Ils viendront cependant, pour nous venger ; ils proscriront votre religion comme vous proscrivez la nôtre. L'Egypte offrira ses mains aux chaînes des esclaves, et, dans l'avenir, quand des voyageurs viendront des terres lointaines de l'occident pour admirer les ruines de nos temples, s'ils cherchent les descendants de cette forte race qui fut l'aïeule et l'institutrice des nations, ils verront grouiller sur le limon du Nil un misérable peuple de chacals, fouillant la terre où reposent les morts et violant les tombes pour vendre les cercueils de leurs ancêtres. Moi, je meurs, et je bénis les dieux de me réunir à celui qui fut mon disciple fidèle et mon dernier ami. Aucune main pieuse ne viendra ensevelir selon les rites consacrés les deux derniers prêtres d'une religion morte, mais nos âmes délivrées s'envoleront ensemble vers les sphères lumineuses où sont les âmes de nos pères.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://http://chezyasmine.forum2discussion.com/
Espoir
Hôte de Prestige
Hôte de Prestige
avatar

Masculin Bélier Chèvre
Nombre de messages : 1270
Age : 38
Localisation : valence
Réputation : 1
Points : 1712
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   Ven 23 Jan 2009 - 12:52

je vois pour ma part dans ce texte une sorte de métaphore de ce qui s'est passé pour les religions, et j'y verrais peut-être une leçon : quand nous ne sommes plus capables de communiquer directement avec, euh ben Dieu, autrement dit la source, le chemin le plus sûr vers la sagesse consiste à respecter nos aînés, car même si ce qu'ils nous ont laissé est imparfait, eh bien c'est quand même mieux que rien, et en tout cas c'est le chemin le moins orgueilleux (son égo est à mon avis ce qui a causé la perte du personnage qui a soulevé lui-même le voile d'Isis) vers cette fameuse Vérité.......

lol en tout cas c'est mon interprétation
Revenir en haut Aller en bas
Yasmine
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin Poissons Tigre
Nombre de messages : 7087
Age : 43
Localisation : Yvelines
Réputation : 97
Points : 5064
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   Ven 23 Jan 2009 - 14:18

Oui il y a une part de vérité dans ce que tu dis, mais pas complète........

Ce que moi j'y ai perçut c'est que comme tout le onde le sait les civilisations anciennes comme les égyptiens de l'antiquité entre autre, avaient de très grandes connaissances.....Or la plus part de ces civilisations ont disparut ! Et de ce fait une très grande partie de leur savoir aussi......

Les religions actuelles sont arrivées bien après toutes ces civilisations, et dans les écrits de leur livres saints on retrouve étrangement certaines similitudes d'avec des écrits des civilisations disparus........Un exemple avec l'arche de Noé, hé bien savez vous qu'il était déjà question d'une telle histoire à l'époque des Sumériens, mais ceci est une autre sujet que je présenterais plus tard........Mais juste au passage le récit du déluge selon les sumériens :

Citation :
[size=9] "Après avoir créé les hommes, les dieux entreprirent à plusieurs reprises d'anéantir l'humanité. Les hommes s'étaient en effet multipliés à un tel point qu'ils en vinrent à faire trop de bruit, gênant ainsi les dieux. Namtar, dieu de la mort et de la peste, fut, par exemple, chargé de déchaîner une maladie sur les hommes. Mais un autre dieu, Enki, eut pitié d'eux et déjoua ce plan. D'autres calamités furent ainsi décidés, mais, à chaque fois, Enki aida les hommes.
Enki se vit donc accuser par les autres dieux, c'est alors que ce dernier, pour se défendre, amena l'idée d'un déluge.
Enlil, sur l'idée d'Enki, décida que toute l'humanité devrait périr noyée. Mais, Enki parla à Atra-Hasis (le 'Noé sumérien') dans un rêve et l'avertit que l'humanité était en danger. Il lui dit de construire un bateau. Sur ce, Atra-Hasis informa les autres hommes. Il quitta ensuite la ville, prenant avec lui des artisans qui l'aideraient dans la construction du bateau.
Ils assemblèrent donc le matériel, construisirent le bateau, puis embarquèrent des oiseaux, du bétail et des humains de la famille d'Atra-Hasis. La pluie commença à tomber, pendant 7 jours et 7 nuits les vents soufflèrent et l'eau se déchaîna. Enfin, la tempête se calma.
Atra-Hasis sortit du bateau et fit des offrandes à tous les dieux, qui avaient faim. Ils s'étaient attroupés autour des offrandes comme des mouches.
Les dieux constatèrent que les hommes avaient survécu au déluge. Enlil était furieux. Les dieux avaient juré par serment la perte des humains, et, pourtant, ils avaient survécu. "comment cela était-ce possible ?", demanda Enlil. An lui répondit que cela ne pouvait être que le fait d'Enki. Enki pour apaiser la fureur d'Enlil suggéra une solution : les humains ne se multiplieraient plus si vite. Les maladies en décimeraient un tiers. Les accouchements deviendraient douloureux et dangereux, les enfants pourraient d'ailleurs mourir pendant l'opération."

Bref, moi personnellement je considère que l'homme ne sait jamais prendre soin du savoir qu'on lui soumet, et bien souvent l'ignorance et la peur pousse certains à l'irrémédiable ! D'accord les égyptiens adoraient des Dieux à têtes d'animaux etc....Mais ils avaient un grand savoir, une grande connaissance des astres, des mathématiques, de l'écriture de l'architecture, de la médecine de la science en générale, et cela vaut vous l'avez remarqué pour toutes les anciennes "civ" !

Étrange non Suspect .........

Et si les idoles que ces égyptiens adoraient étaient en fait des représentations d'êtres réels.......On le sait tous, les égyptiens de l'époque comme toutes les "civ" anciennes avaient un rapport très particulier avec l'au delà, et moi ma théorie serait qu'en fait ces idoles auraient un lien avec des entités.....

("civ" = civilisation)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://http://chezyasmine.forum2discussion.com/
Espoir
Hôte de Prestige
Hôte de Prestige
avatar

Masculin Bélier Chèvre
Nombre de messages : 1270
Age : 38
Localisation : valence
Réputation : 1
Points : 1712
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   Ven 23 Jan 2009 - 16:11

eh bien c'est possible, mais invérifiable....... enfin sauf si les mêmes entités se remanifestent à nous......

pour la similitude entre les écrits des diverses civilisations, eh bien disons qu'en cours de littérature comparée (quand j'étais en lettres lol) on nous avait parlé de choses telles que la tradition orale par exemple ; je pense également que les voyages des représentants de chaque civilisation constituent un des moyens de faire connaître leur culture à travers le monde.

je pense pour ma part (mais ce ne peut pas être une certitude) qu'il faut voir dans ces histoires au mieux des métaphores instructives (des paraboles, dirait jésus je crois bien lol), au pire l'équivalent de nos contes actuels (blanche-neige, cendrillon, peter pan, etc, etc..... )

ce qui est intéressant entre autres choses, je trouve perso, c'est que chaque civilisation a éprouvé le besoin de "péréniser" non seulement son propre avenir, mais aussi plus généralement l'avenir de l'humanité, en le représentant par une succession de cycles..... (cette histoire de cycles, je trouve cela très curieux dans la mesure où même nos économistes contemporains parlent de crises économiques cycliques et utilisent des schémas et courbes)

on peut penser en effet que notre civilisation actuelle n'est pas plus ou moins évoluée que les civilisations disparues, on peut penser que l'humanité n'a pas beaucoup changé au fond....

oula j'ai fait un message un peu long et peut-être confus, mais c'est juste ma réaction personnelle à ce que tu as écrit.......

sinon, je connais une histoire qui elle aussi paraît très inspirée d'un récit antique, je veux parler de l'histoire de Moise...... à s'y méprendre on dirait bien l'histoire de Romus et Romulus, les fondateurs de la ville de Rome, lesquels avaient été abandonnés dés le berceau puis recueillis par une louve et un berger.......
la part de vérité et la part de "fantaisie", dans tout cela, est difficile à déterminer je trouve, compte tenu de la fertile imagination humaine.......
Revenir en haut Aller en bas
Espoir
Hôte de Prestige
Hôte de Prestige
avatar

Masculin Bélier Chèvre
Nombre de messages : 1270
Age : 38
Localisation : valence
Réputation : 1
Points : 1712
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   Ven 23 Jan 2009 - 16:18

peut-être même que ces personnages ont réellement existé, mais leur histoire a pu être "embellie"..... c'était la fâcheuse manie d'historiens antiques comme Tite Live ou Suétone, le fait "d'accomoder" le récit de l'Histoire au goût des gens de l'époque.........
Revenir en haut Aller en bas
Yasmine
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin Poissons Tigre
Nombre de messages : 7087
Age : 43
Localisation : Yvelines
Réputation : 97
Points : 5064
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   Ven 23 Jan 2009 - 16:57

Toujours est il qu'enfin de compte, cela remet pas mal de croyances en questions.....

Mais que cache donc ce fameux voile ?! Ce qui est sur c'est toujours que les égyptiens de jadis croyaient fortement en une vie de l'au delà, tous ces rîtes de préparation d'un corps afin de lui facilité le passage de l'autre côté le prouvent....La où je veux en venir c'est que très certainement que ce Voile renferme t il en partie tout du moins, du secret de la vie éternelle, enfin c'est une idée comme une autre.......

L'on s'intéresse au mythe d'Isis, l'on apprend que celle ci était une grande magicienne, qu'elle était doté de certains pouvoirs, cela m'intrigue d'autant plus, elle serait donc en effet détentrice d'un mystère........

Ma foi bien des questions sont encore en suspend et je pense que bien des théories en seront inspirés, mais je part du principe que toute rumeur part d'une vérité à la base.....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://http://chezyasmine.forum2discussion.com/
Espoir
Hôte de Prestige
Hôte de Prestige
avatar

Masculin Bélier Chèvre
Nombre de messages : 1270
Age : 38
Localisation : valence
Réputation : 1
Points : 1712
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   Ven 23 Jan 2009 - 19:25

oui c'est clair : ça fait un bout de temps que les différentes civilisations se sont mises à évoquer l'existence de l'au-delà...... il a quand même bien fallu à la base des manifestations concrètes de cet au-delà pour entraîner cette prise de conscience générale...... des manifestations qui existent encore aujourd'hui même si les civilisations actuelles se "contentent" de leur coller des étiquettes en quelque sorte : l'étiquette paranormale, l'étiquette religieuse, etc, etc..... étiqueter ces choses permet aussi, comment dire ? de les désacraliser un peu, ainsi ceux qui y croient n'ont plus d' "ascendant" sur ceux qui n'y croient pas, plus de mages, sorciers ou gourous pour orienter les dirigeants d'aujourd'hui..... certains peuvent y voir un mal, d'autres un bien, en tout cas c'est ainsi......

car au temps de l'Egypte antique, je crois bien que seuls les corps des "notables" étaient préparés comme il fallait, les pharaons notamment faisaient en sorte que le plus de richesses matérielles possibles soient réunies autour de leur dépouille, afin de rémunérer le passeur d'âmes, au bord du fleuve Styx....... je pense que c'était déjà là une dérive, une interprétation bien à eux , dûe à leur égo, du mot "initié" lol......

personnellement, je me suis récemment demandé si on ne pouvait pas concevoir l'univers tout entier (toutes dimensions confondues, vie et mort confondues) non plus comme une unité, non plus comme une universalité, mais comme une série de micro-univers (une série de "dimensions" différentes) complètement autonomes, sans nécessité d'interférences entre eux, sans que ce qu'on appelle les "lois invisibles" n'aient à s'appliquer ici-bas (notre dimension)..... il n'y aurait donc plus une volonté divine unique qui s'appliquerait à tout, mais simplement un évènement créateur, dont nous n'avons certes toujours pas le secret, qui aurait donné naissance à notre monde, mais simplement donné naissance justement, sans "plan" divin, sans qu'on doive faire quelque chose de précis dans nos vies en contrepartie.....
pour illustrer mon idée : les parents qui procréent, eh bien idéalement ils ne devraient vraiment rien réclamer (ni respect, ni affection, ni rien) à leur progéniture...... en matière de création ce serait pareil...... et si nous savions comment faire, nous pourrions créer à notre tour.......
ce n'est qu'une certaine vision possible des choses, n'est ce pas, ce n'est pas forcément ma conviction ni la vôtre, mais n'empêche que ce n'est pas idiot du tout je trouve.....
Revenir en haut Aller en bas
Espoir
Hôte de Prestige
Hôte de Prestige
avatar

Masculin Bélier Chèvre
Nombre de messages : 1270
Age : 38
Localisation : valence
Réputation : 1
Points : 1712
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   Ven 23 Jan 2009 - 19:31

je pense que Cosmo, sur boc à l'époque, avait cette vision des choses, raison pour laquelle il achoppait toujours sur la question : "qui a créé les ET ?" ..... en effet pour lui le "qui" avait moins d'importance que le "comment".......

et bien sûr, pour continuer d'exister paisiblement dans cet univers, même dépourvu d'un quelconque dieu, eh bais l'amour, la solidarité, la fraternité n'en demeurent pas moins des valeurs importantes, nécessaires........ (rien que pour des raisons sociologiques lol)
Revenir en haut Aller en bas
eragone
Hôte de Prestige
Hôte de Prestige
avatar

Féminin Capricorne Chat
Nombre de messages : 453
Age : 41
Localisation : sud belgique
Réputation : 11
Points : 257
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   Sam 24 Jan 2009 - 13:58

j'ai tout lu et c'est vrai que du coup les questions arrivent .

celà remet il en cause nos croyances ?
peut on en déduire que nous seriont peut être bien plus avancés sur le plan spirituel ?
notre monde serrait il dans l'état actuel ?
pourquoi l'homme se détruit il ainsi ...?
nous sommes évolués sur un point téchnologique , mais est ce cette route que nous aurions du suivrent ?
sans doute n'auront nous jamais "les réponses"
Revenir en haut Aller en bas
Yasmine
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin Poissons Tigre
Nombre de messages : 7087
Age : 43
Localisation : Yvelines
Réputation : 97
Points : 5064
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   Dim 25 Jan 2009 - 9:01

Oui Eragone, bien des questions resteront sans réponses, tout du moins tant que nous serons dans ce monde je pense....
Et en ce qui concerne les religions hé bien ya des remises en questions grave.

Lorsque l'on remonte jusqu'à la petite enfance d'Abraham par exemple, hé bien l'on peut découvrir qu'il est un descendant des sumériens, et de ce fait il a été élevé dans un contexte ou la religion incluait plusieurs dieux, ce n'est que lorsqu'il atteignit l'âge de 75 ans qu'il a désigner un Dieu unique à l'humanité......Enfin bref, je reparlerais de cela dans un sujet dédié aux sumériens.....

Mais ce qui m'interpelle moi, ce sont les livres saints, il y a beaucoup de copier coller dans leurs récits, il y a certes des petits changements, mais l'histoire de base reste la même.

Que croire, à mon humble avis, ce qui compte finalement c'est le coeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://http://chezyasmine.forum2discussion.com/
Espoir
Hôte de Prestige
Hôte de Prestige
avatar

Masculin Bélier Chèvre
Nombre de messages : 1270
Age : 38
Localisation : valence
Réputation : 1
Points : 1712
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   Dim 25 Jan 2009 - 12:03

l'histoire de Noé et l'histoire de l'Atlantide....... (autre exemple, après celui de Moise) de copier/coller retouché.......
Revenir en haut Aller en bas
Yasmine
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin Poissons Tigre
Nombre de messages : 7087
Age : 43
Localisation : Yvelines
Réputation : 97
Points : 5064
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   Dim 25 Jan 2009 - 12:45

Exact et en cherchant y en a d'autres encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://http://chezyasmine.forum2discussion.com/
doc4ever
Hôte d'Honneur
Hôte d'Honneur
avatar

Masculin Sagittaire Serpent
Nombre de messages : 53
Age : 52
Localisation : paris
Réputation : 0
Points : 29
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   Ven 30 Jan 2009 - 9:55

kikou a tous et a toutes je suis perdu lol mdr je fais koi moi ????? bisous a toutes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.portugal-nossa-paixao.com/live+.html
Yasmine
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin Poissons Tigre
Nombre de messages : 7087
Age : 43
Localisation : Yvelines
Réputation : 97
Points : 5064
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   Ven 30 Jan 2009 - 10:23

Salut,

Déjà si le paranormal t'intéresse tu n'est pas si perdu que ça tongue ........Et après hé bien écoutes tu fais ce que tu veux, tu es libre par exemple de nous faire part de tes expériences en la matière ou même de tes questions si tu en as.
On se fera un plaisir de te lire.

Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://http://chezyasmine.forum2discussion.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Voile d'Isis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Voile d'Isis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» voile deriver 445
» La Turquie autorise le port du voile à l'université
» 4e Semaine Internationale de la Voile de Deauville.
» Aéronautique, aéromodélisme, vol à voile...
» Le voile islamique vue du Québec

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Yasmine :: COIN PARANORMAL :: Le paranormal :: mythes et légendes-
Sauter vers: